5 claques que le coaching m’a donné (et qui m’ont réveillées)

coaching personnalisé

Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que j’ai expérimenté plus une psychanalyse qu’un accompagnement coaching.

Pourquoi ? Parce qu’un accompagnement coaching va droit au but. C’est donc plus rapide et j’ai eu moins le temps d’en parler.

Mais au départ, j’avais de nombreux préjugés. Je me suis donc fais ma propre opinion en expérimentant par moi-même.

J’en suis ressorti avec 5 clefs (et même claques) qui ont apportées la lumière sur de nombreux domaines de ma vie.

Les voici dans la suite !

 

1) L’intérêt de la contre-intuition :

Contre-intuition

La contre-intuition, c’est d’aller à l’encontre de ce que j’aurai eu le réflexe de faire habituellement.

Par exemple : je n’osais pas faire de pratique d’hypnose à un(e) inconnu(e) sans avoir révisé cette dernière une dizaine de fois, tout seul !

C’est sécuritaire, mais un peu idiot vous ne trouvez pas ?

J’avais tellement peur de mal faire les choses que je ne faisais rien. Et pour gagner en expérience, vous savez ce qu’il faut faire ? Pratiquer.

Être contre-intuitif vous permet de délivrer des informations que vous n’aviez pas auparavant. C’est en testant de nouvelles choses qu’on se connaît un peu plus. Puisque nous découvrons nos propres réactions face à chaque nouvelles situations. Comment nous agissons ? Et comment nous agirons plus tard ?

Lorsque vous faites une erreur, vous vous corrigez et vous vous souvenez de ne plus la faire pour la prochaine fois.

De plus, je le dis à chacune de mes conférences :

La folie, c’est de faire inlassablement la même chose en espérant un résultat différent.

Albert EINSTEIN

Ne soyez donc pas fou, mais contre-intuitif !

 

2) Faire les choses

appliquer mes bonnes résolutions

Dans mon cas, je suis une personne qui réfléchit beaucoup et même trop. Ça pourrait paraître paradoxal que je sois devenu Coach aujourd’hui.

Dans la paralysie de l’analyse  > en savoir plus sur l’article qui y est consacré <, on a ce besoin de savoir tout sur tout avant de se lancer dans une activité.

Or, si nous attendons de tout savoir d’un sujet pour commencer quelque chose, nous ne commencerons rien. Puisqu’il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

Par exemple : La science fait des nouvelles découvertes sur un sujet tous les ans alors qu’elle croyait déjà tout connaître de celui-ci.

C’est justement parce que certains scientifiques ont décidé de continuer à étudier qu’ils ont découvert de nouvelles informations. Les autres sont restés sur leurs acquis, réfléchissant à ce qu’ils connaissaient déjà. Si vous êtes sur ce blog, d’ailleurs, vous devez faire partie des chercheurs acharnés 😉

Quand on a des connaissances sur un sujet depuis longtemps, c’est jouissif de se rendre compte qu’il y en a de nouvelles à explorer !

C’est en faisant qu’on apprend. C’était un proverbe il me semble…

 

3) Accepter d’être aider

se faire aider coaching

Par ego, on peut se dire qu’un coach est quelqu’un d’autoritaire et de dominateur. Nous n’aimons pas que quelqu’un nous dise quoi faire dans notre vie.

Or, quand nous sommes en face d’un problème sans réponse, que faisons-nous ? Nous allons chercher des informations à l’extérieur : que ce soit en lisant des bouquins, en regardant des vidéos ou en écoutant d’autres personnes…

Certaines vont voir un coach, non pas parce qu’elles ont besoin d’être dominées, mais parce qu’elles veulent prendre un raccourci. En s’informant auprès d’un professionnel qualifié, elles peuvent avoir directement des outils à mettre en application pour résoudre leur problème.

Un coaching ne nous rend pas inférieur face au coach, bien au contraire !

Il nous montre qu’on veut le meilleur pour nous-même, comme on le voudrait pour une personne proche. Dans cette démarche, nous sommes responsable de notre vie !

 

4) Aller droit au but

Atteindre un objectif

La paralysie de l’analyse >>> article ici <<< me permettait d’avoir plus de connaissances sur le monde, mais pas de les mettre en pratique… Je restais donc seul et prostré face à ma vie qui avançait sans mon intervention si on peut dire.

Mon seul conseil, c’est lorsque vous savez des choses, exprimez-les !

N’attendez pas autant que je ne l’ai fait.

Si vous avez un objectif, posez-vous la question : “Qu’est-ce que je peux faire pour m’en rapprocher un peu plus ?”

Et il peut s’agir de grandes actions comme des plus petites. Si une montagne est trop dure à escalader, arrêtez-vous à chaque station pour récupérer un peu…

Parfois, ça nécessite d’être aider lors d’un coaching pour avoir le matériel qu’il vous faut, parce que vous savez ce dont vous avez besoin pour arriver au sommet !

 

5) Accepter de ne pas avoir soi-même toutes les réponses

faire une thérapie

Ça a été très difficile pour moi de le reconnaître, mais revitalisant !

En effet, à croire qu’on a toutes les réponses, on n’admet pas nos erreurs et on s’efforce d’avancer dans une voie qui ne nous convient pas. On ne peut rien apprendre de nouveau.

Lorsque j’ai reconnu que je n’étais pas la “science infuse”, ça a été dur pour mon ego, mais j’ai commencé à être moins dur avec moi-même… Et de cette façon, j’ai pu devenir ouvert aux informations auxquelles je n’avais pas accès auparavant.

J’apprenais des autres, j’acceptais peu à peu de me voir en eux. C’est ce qui m’a permis d’élargir mon empathie naturelle, ainsi que ma bienveillance envers moi-même.

J’ai pu notamment accroître encore plus cette prise de conscience par les pratiques que je vous livre (et que j’ai expérimenté) dans cet atelier vidéo >>> cliquez ici si vous voulez le consulter.

 

Conclusion

 

Le coaching m’a appris ces 5 clefs, mais pour vous, ça en sera peut-être d’autres.

Vous apprendrez des choses que je n’ai pas mentionné ici parce que nous sommes tous différents.

Si vous avez été coaché(e), dites-moi ce que vous avez appris de précieux dans les commentaires.

Sinon, dites-moi les clefs que vous aimeriez avoir. Et sachez qu’il n’est jamais trop tard pour commencer ! 😉

 

Jocelyn Le GuenPour toute information,

vous pouvez me contacter à

Jocelyn@saimersoi.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :