Alice Herz-Sommer : “Il y a de la beauté même dans le mal”

Alice Sommer

 

Voici une vidéo d’Alice Herz-Sommer lors d’une interview avec Anthony Robbins. Une femme qui a développé (encore plus) sa lumière intérieure durant l’holocauste. Elle nous raconte sa vision de la vie, par quelques propos qui vous seront familiers.

 

La lumière intérieure :

 

Cette femme me rappelle une citation de Franck Lopvet :

C’est dans l’infiniment petit que vous trouverez l’infiniment grand.

 

Sa citation à elle, est :

Chaque chose/Tout est un cadeau.

 

La fameuse “gratitude” dont on parle lors de la loi de l’attraction, ainsi que dans tous les courants spirituels, revient inlassablement à nous. Ceux qui ont du mal à ressentir de la gratitude n’ont pas encore compris que TOUT était un cadeau, y compris les moments sombres. Ce n’est pas parce que nous ne comprenons pas une expérience malheureuse qu’elle n’a pas de sens. Au contraire, chaque moment a un sens. Nous posons-nous la question de si un bon” moment que nous passons a un sens ? Non ? C’est surement parce que c’est évident pour nous, et que nous ne sommes pas toujours capable de le formuler de manière consciente. Alors pourquoi en serait-il différent des “mauvais” moments ?

 

Finalement, il n’y a que des moments. Voire, “il y a” seulement.

 

Et si cela paraît abstrait pour le mental, elle dit :

Il y a de la beauté, même dans le mal.

 

Difficile à comprendre certes. Ce qui est facile à expliquer n’est pas forcément facile à vivre de façon mentale, mais c’est ce que cette dame a fait. Elle nous l’explique avec des mots simples qui, pour nous, paraîtront relever du bon sens.

Ceci ne nous donne pas “espoir” en vérité, mais nous rappelle qu’il y a une part de lumière en nous. Et que cette part est reflétée par toute personne montrant la sienne.

 

 

Ce que nous possédons déjà en nous :

 

Cette femme ne cherche pas à fermer les yeux ou se protéger du coté sombre de la vie. C’est juste que ça ne l’intéresse pas. Parce qu’elle ne s’intéresse “qu’à ce qui l’intéresse vraiment”. Je dirais “Baigner dans le coté lumineux”. Et pour ce faire, elle utilise ce qu’elle a à portée de main, ou simplement ce qu’elle ressent. Quand elle dit par exemple :

 

Aujourd’hui je pense à rebours.

 

Cette simple façon de penser fait vibrer en elle du bonheur. Ce sont des pensées.

Encore une fois, on peut voir que le plus grand frein est dû à notre croyance sociétale qui est : “Il faut posséder plus de choses (de l’ordre de la matière) pour être plus heureux.” Notre mental/ego est persuadé que posséder des pensées est impossible, car elles ne sont pas visible dans la matière. Logique. Et pourtant, elles semblent bien réelles quand elles nous préoccupent, et influent de façon réelle sur nos comportements.

L’amour n’est pas posséder. Toutes les religions, dont la philosophie bouddhiste, délivrent ce messages à l’origine. Et ceci depuis des siècles… L’amour, c’est aimer. “Aimer quoi ?” On s’en fiche de “quoi”.

 

L’amour c’est juste Aimer.

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez faire un don ; Ce qui aidera au développement du blog et à élargir encore plus notre communauté !

FAIRE UN DON

.

Ou simplement partager cet article à vos ami(e)s, et aux personnes qui en auraient besoin.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :