La PNL (Programmation Neuro-Linguistique), manipulation ou thérapie ?

PNL manipulation

 

Le courant de la PNL a fait, et fait encore, débat au sein de la communauté psychologique et médicale française. Outil de manipulation pour les uns, formidable pratique thérapeutique pour les autres, si la PNL ne laisse pas indifférent, c’est suite à son histoire et aux contextes dans lesquels elle a évolué. J’en parle dans cet article.

 

Qu’est-ce que la PNL ?

 

La PNL est un courant de la psychologie qui a été inventé, au cours des années 1970, par le mathématicien Richard Bandler et le linguiste John Grinder. Ces derniers se sont intéressés aux thérapeutes les plus influents de leur époque, comme E. Milton Erickson (psychiatre et hypnothérapeute), Fritz Perls (psychothérapeute), Virgina Satir (psychothérapeute familiale), etc… afin de reproduire les mécanismes les plus efficaces et adaptés, pour que chaque individu puisse créer des évolutions dans leur psychologie et leurs comportements. Richard Bandler avait travaillé sur la classification des pathologies et des problèmes qui y étaient liés lors de travaux universitaires. Il s’est rendu compte qu’on ne parlait que de problème, jamais de solution. Il a donc décidé de s’axer sur la résolution des problèmes plutôt que sur l’explication de leur présence.

La PNL s’intéresse à la façon dont les gens s’y prennent pour effectuer des changements mentaux ; comment ils choisissent la vision de leur vie et comment ils s’y adaptent. En comprenant ce fonctionnement, le langage devient un outil puissant afin de créer de nouvelles constructions mentales et mène chaque individu vers un niveau d’accomplissement plus élevé.

La PNL fait partie des thérapies brèves, puisqu’elle permet d’effectuer des évolutions positives rapides et remarquables selon les spécificités de chaque individu.

 

Programmation : Chaque être humain se programme par les comportements qu’il choisit d’avoir en face d’une situation précise.

 

Neuro : Ces comportements ont une origine émotionnelle. Les neurones contiennent l’information et les lient à d’autres informations grâce aux connexions synaptiques. Ainsi nous obtenons des associations d’idées, par exemple dans le cas d’une phobie : Araignée = Peur. Ou dans le cas d’un souvenir : Noël = Joie

 

Linguistique : L’être humain communique ses émotions verbalement ou par son comportement. Le langage est un pilier social ; il permet à chacun de se lier aux autres. Chaque mot renferme une signification collective à peu près similaire, mais une signification émotionnelle personnelle, propre à chaque individu.

 

Réputation à double-tranchant :

 

  • Contexte :

 

La France connaît la psychiatrie et la psychanalyse depuis le 19ème siècle. Lorsqu’au cours des années 1970 arrive la PNL, elle est confrontée au scepticisme froid des professionnels de la psychologie et de l’univers médical. Peut-être même que vous avez été confronté à eux : ceux qui vous parlent peu et gardent une distance avec vous. Ce n’est pas un reproche, je m’explique : les professionnels de la santé n’ont pas vraiment le choix puisqu’on leur apprend à ne pas ressentir d’émotions personnelles vis à vis des patients qu’ils traitent. Imaginez un cancérologue devant s’occuper d’une petite fille, en phase terminale, du même âge que la sienne, et ce, pendant une durée indéterminée. Une distance psychologique doit être faite obligatoirement avec un respect scrupuleux de ce qui a été vu pendant les nombreuses années d’études qui ont été effectuées. C’est tout un univers guidé par des codes particuliers, qui ont été appliqués de génération en génération pour que la structure médicale continue à fonctionner.

Ce qui est juste regrettable dans cet esprit, pour les patients, c’est qu’ils n’ont pas forcément le sentiment de soutien “humain” qui pourrait les aider moralement.

En tant que nouvelle thérapie, la PNL doit alors faire ses preuves. Et même si elle les fait, l’ego de certains professionnels hostiles restera le plus grand des obstacles. Il n’y a qu’à voir le débat qu’elle suscite encore aujourd’hui. Rien qu’en voyant sa présentation sur Wikipédia par exemple :

PNL manipulation
Cliquez sur l’image pour aller sur la page Wikipédia de la PNL.

Le contexte actuel est différent d’il y a 100 ans, mais des professionnels de santé de l’ancienne génération sont toujours présents. Les plus fermés à la PNL et à la tête de grandes structures n’ont pas fini de ralentir son développement.

Ceci dit, les temps changent avec leurs problématiques, donc pas étonnant que de nouvelles thérapies voient le jour. Je pense aux hystériques, étranglés par les tabous religieux et sociaux, que Freud a pu apaiser par la liberté de parole que permettait la psychanalyse : avoir des “désirs” était mauvais à l’époque. Aujourd’hui, c’est plutôt l’inverse. Nous sommes plus motivés à en avoir. Notre société est beaucoup plus désinhibée… Les tabous ne sont plus les mêmes et se font souvent exploser dans les médias jusque dans les cours de récré.

 

  • Vue comme de la manipulation :

PNL manipulation
Photo d’Alexandre Dulaunoy

La PNL fait donc ses pas les plus remarqués en France dans l’univers du commerce et de la publicité, pour ses talents de communication. Eh oui, parce que pour vendre un produit, il faut savoir “parler au client” : le choix des mots, le canal sensoriel qu’on stimule, calibrer chaque profil (pour anticiper chaque besoin et chaque objection), créer une envie compulsive qui n’existait pas… Ayant toutes les qualités linguistiques pour le faire, la PNL deviendra alors un formidable “outil” marketing de persuasion. Elle est enseignée comme tel dans les écoles de commerce encore aujourd’hui.

Si la PNL n’est vue que comme un “outil de communication”, utilisée pour le commerce et la publicité, pas étonnant que certaines université de psychologie en interdisent la pratique en France. Tel est le prix d’un siècle d’intérêt professionnel de masse autour de courants qui restent souvent les mêmes ; telle la psychanalyse ou la psychiatrie. C’est ainsi qu’on crée la norme d’ailleurs : en étant plusieurs à s’intéresser et à ne pratiquer activement qu’une discipline. Les autres façons de faire apparaissent alors comme “fantasques” ou peu dignes de confiance. De plus, si la communauté scientifique ne souhaite pas s’y intéresser, aucune recherches ne pourra prouver son efficacité, puisque pas de traces écrites.

Aujourd’hui les mentalités changent progressivement (et heureusement), puisque la PNL apporte des résultats cliniques observables et mesurables (Aah… l’autorité scientifique…), qui montrent qu’elle devient une thérapie à part entière, même si elle l’est déjà depuis ses débuts. De plus en plus de professionnels s’y intéressent, et découvrent ce malentendu aux allures de “chasse aux sorcières” qui était proclamé depuis des décennies à son égard.

 

La PNL dans la thérapie :

PNL thérapie

 

La PNL est reconnue par, ce qui n’était qu’un courant au départ et qui est devenu, le plus grand organisme international des thérapies brèves : l’école de Palo Alto.

L’éthique réside dans ce qui est “écologique” pour l’individu. On ne parle pas d’énergie verte mais de savoir discerner ce qui est bon pour lui, vis à vis de sa situation actuelle. Car certaines problématiques méritent d’être morcelées en plusieurs étapes, et de respecter des protocoles précis, pour apporter des résultats favorables dans la vie de l’humain.

L’éthique, respectée dans chaque discipline par les professionnels, apprend la “position basse”. Le thérapeute n’est pas un “gourou”. Mais un “guide touristique” accompagnant les personnes voulant évoluer sur leur chemin. Il ne fait que stimuler les ressources, déjà existantes, du sujet.

 
Un des présupposés de la PNL dit :
Chaque individu a les ressources nécessaires aux changements qu’il désire.

 

Pour avoir assisté à mes propres résolutions de problématique, je ne peux qu’être en accord avec ce présupposé. Et pour y avoir assisté à de nombreuses reprises avec des personnes que j’accompagnais, le fait qu’une réponse se présente à elle “telle une évidence” en est une preuve. N’avez-vous jamais ressenti ceci ? Quelque chose à laquelle on n’avait pas pensé, mais qui a fait le trajet de l’inconscient à la conscience.

 

En tant que professionnel, nous n’avons pas LA réponse. Notre rôle est de faciliter la connexion du client à SA vérité intérieure. La PNL est un des courants de la psychologie qui le permet, par l’expérience.

 

Je rappelle également qu’en tant que thérapie brève, nous ne devons pas appliquer plus de 10 séances avec un client. Il est interdit de créer une dépendance sur une thérapie qui n’en finirait pas. C’est ce qui est établi dans l’éthique de la pratique. Car la PNL est destinée à faire prendre conscience des ressources que l’individu a en lui, qu’il peut les utiliser et, par conséquent, favoriser son autonomie.

 

La conscience des émotions :

PNL thérapie

 

La conscience des émotions permet de nous rendre compte que ces dernières sont modulables, comme je l’explique dans mon ebook (à télécharger ici). “Modulable” veut dire que vous pouvez agir dessus à votre guise, et que vous en avez donc la charge. Intégrer la notion de responsabilité vis à vis de notre personne est donc primordial.

Une émotion arrive. PAF ! Vous ne pouvez pas l’empêcher. Je ne crois pas qu’on puisse contrôler (l’arrivée de) ses émotions, comme prôné par certains professionnels du développement personnel ou de la Spiritualité New Age. Mais en revanche, je crois au fait que vous pouvez décider du temps que vous allez lui accorder, et de son évolution au cours de votre journée.

La PNL permet d’écouter les émotions qui nous traversent, ce qu’elles ont à dire sur nous ; à tel moment de la vie ou dans telle situation. Pour ensuite, les intégrer, en accepter la profondeur… Puis travailler avec nous-même. Car nous ne sommes pas qu'”un”, mais des fragments de “petits nous” perdus dans les événements qui nous sont arrivés dans le passé. Écouter l’enfant qui a été abandonné par sa mère, celui qui a été rejeté à l’école, celui qui a vécu une injustice, ou qui s’est senti humilié en public, est un retour vers ce que nous étions. La PNL est l’un des courants qui permet de nous réconcilier avec ces parts de nous, faire la paix avec notre passé, et d’accepter le présent pour mieux le vivre.

S'aimer soi
Cliquez sur l’image pour voir d’autres citations publiées sur la Page Facebook du blog.

 

Conclusion :

 

Vous l’aurez compris, chaque discipline a ses adeptes, et ce sont ces derniers qui sont responsables de ce qu’ils vont en faire. Condamner la discipline et non ceux qui la pratique est le raccourci souvent rapide, par facilité. On rejette le scénario entier du film en voyant la performance médiocre de l’acteur. Encore une preuve que la plupart des gens sont très influencés par la forme, avant de l’être par le fond.

La PNL est donc ce qu’on en fait. Telle l’hypnose, telle la psychanalyse, telle la psychiatrie ou telles les parapsychologies… C’est à chaque individu de trouver SA vérité intérieure. Et s’il s’avère qu’elle est plus dans un courant que dans un autre, alors c’est ainsi qu’il se sentira bien, et mènera des évolutions favorables dans sa vie.

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez faire un don ; votre argent sera dédié au développement du blog et à ma supervision pour mieux vous aider en tant que thérapeute.

FAIRE UN DON

.

Sinon, partagez cet article pour m’aider à augmenter ma visibilité. 🙂

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :