Notre extérieur est le résultat de notre intériorité.

Notre extérieur est le résultat de notre intériorité.

 

Notre extérieur est le résultat de notre intériorité.

 

Ce qu’il se passe à l’extérieur est le résultat de ce qu’il se passe à l’intérieur de nous. Notre société nous a éduqué à régler l’extérieur pour nous sentir bien, comme le seul et unique remède. Nous le savons tous ; le plus dur n’est pas ce que nous vivons mais la façon dont nous le vivons. Puis par la suite, la façon dont nous l’assimilons : est-ce que nous acceptons ce que nous avons vécu ? Communiquons-nous avec la part de nous (du passé) qui a été blessée ? Sommes-nous prêt à nous pardonner de ressentir ce que nous ressentons ? Etc.

Christophe Allain l’a bien décrit : Dès qu’on a un gros bouton sur le nez, ce n’est pas sur le miroir qu’il faut s’acharner, on ne fera que le briser ou se blesser, c’est sur le bouton en lui-même. Et dès que c’est fait, ce qu’il y a dans le miroir n’apparaît plus. Complètement logique j’ai envie de dire.

D’où le nom de mon blog, de cette Page : S’aimer Soi. Car on prend le temps et soin de s’occuper de ce que nous importe, ceux à quoi on donne de l’amour. Pas de l’amour egoïque (du ventre), mais l’amour de l’être (du cœur). J’en parlerai surement dans un prochain post. D’ici là, prenez soin de vous.

 

Publication de la Page disponible en cliquant ici.

.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :