Pourquoi sommes-nous jaloux des autres ?

jalousie

La jalousie. En quelque sorte un poison social. Il peut entraver nos relations professionnelles, sociales et sentimentales. Nous empêcher même d’en nouer de nouvelles, qui auraient peut-être été “heureuses”. Dans cette article Pourquoi sommes-nous jaloux des autres ? J’explique d’où ce sentiment vient et comment le calmer.

 

Pourquoi sommes-nous jaloux des autres ?

 

La jalousie, c’est quoi ?

 

Une des définitions officielles, et la plus exacte selon moi, serait : “Dépit envieux ressenti à la vue des avantages d’autrui.” Le problème n’est pas le ressenti en lui-même, mais plutôt que le ressenti ne s’arrête pas là. Car il amène de nombreuses émotions peu agréables et flots de pensées, notamment par l’intermédiaire du jugement.

Quand nous sommes jaloux d’une personne, deux choix s’offrent à nous :

-Soit nous la jugeons plus durement.

-Soit nous essayons de l’ignorer.

 

  • Jugement :

Le jugement sert à se revaloriser vis à vis d’elle, pour se donner le sentiment que nous possédons quelque chose qu’elle ne possède pas ou quelque chose en plus tout court. Ceci peut aller plus loin en générant un complexe d’infériorité (qui est absurde au final).

 

  • L’ignorance :

L’ignorance sert à éviter de juger pour ne pas alimenter d’autres ressentis plus fort et désagréables. Une sorte de déni qui permet d’être “tranquille” en évitant le “problème” sans pour autant le résoudre.

 

 

Notre capacité à faire :

 

La jalousie n’est que l’expression de notre frustration à ne pas vouloir mettre en application ce que nous pouvons faire.

En étant jaloux de quelqu’un d’autre, nous lui remettons le pouvoir que nous avons sur nous dans ces mains, sans qu’il ne le sache (et sans que nous le sachions nous-même parfois). Je reformule simplement : Vous vous êtes comparé à cette personne de façon instantanée. Votre ego a réagi avant vous.

Où est donc passée votre capacité à être fier(e) de ce que vous faites ? Ou du moins, à aimer ce que vous êtes… C’est comme si tout ce que vous aviez appris, en psychologie et spiritualité, s’était tout d’un coup envolé.

 

Votre ego a peur :www.saimersoi.com

Une personne qui a, selon vous, “quelque chose en plus” risque de vous éclipser. Elle risque de vous éclipser vis à vis de vous-même (c’est une illusion) ou vis à vis des autres. Alors qu’en fait, rien n’a changé. On assiste à un mélodrame de “La mort de l’ego”. On ne se sent plus aussi “valable”, plus aussi “beau”, ou moins intéressant maintenant que cette nouvelle personne est arrivée.

Là encore, deux réactions peuvent subvenir :

-Se défendre : Montrer clairement que nous n’aimons pas cette personne.

-“S’écraser” : Laisser l’impuissance nous gagner et la dévalorisation de nous-mêmes avec.

 

La personne que vous jalousez, c’est vous :

 

Si vous pensez qu’une personne va vous éclipser des autres, pensez en quoi c’est important d’être visible des autres pour vous. Si vous pensez qu’elle vous éclipse de vous-même, pensez en quoi c’est important d’être visible de vous-même. Sur cette dernière question, si vous êtes à un niveau avancé de réflexion, vous vous rendrez compte que c’est absurde et qu’une personne avec des capacités que vous n’avez pas n’est pas votre ennemi, mais au contraire, un possible allié.

Il ne s’agit pas de se mettre sur une position de “Maître vs Élève”, seul l’ego le voit comme ça. L’ego a peur de mourir, que vous ne soyez plus rien dans cette société. Et je dis bien “dans cette société”car elle est basée sur un raisonnement duel : On lui a montré qu’il y avait des gens bons et des gens mauvais. Que les gens mauvais étaient mis de coté et destinés à la galère (soit-disant).

 

De l’ego aux égaux :ego

Il s’agit d’un échange entre personne ayant deux vécus différents et de se sentir au même niveau tout les deux. Même si l’ego a toujours plaisir à partager quelque chose avec quelqu’un, qui n’a pas vécu la même chose, du temps qu’il ne cherche pas à se sentir supérieur vis à vis de l’autre, mais seulement à transmettre, c’est beau. Car c’est une énergie créatrice à laquelle vous êtes en contact. Et dont d’autres ne bénéficient peut-être pas (pour rassurer votre ego). Lorsqu’une personne vous parle de ses expériences généralement, elle aime le faire.

On connait d’ailleurs des personnes qui parlent plus qu’elles n’écoutent. En réalité, certaines se rassurent, sur elles-mêmes, en vous en parlant : sur le fait qu’elles ont “vécu” ou qu’elles ont compris quelque chose de la vie au moins… Avouez que c’est totalement différent de la dimension dominant/dominé dont votre ego avait tant peur ! Là, nous sommes sur une personne humaine, comme vous, qui revit une satisfaction personnelle et vous la partage.

Alors si cette personne vous partage une chose aussi précieuse et humaine pour elle, pourquoi ne pas l’accueillir. C’est une bonne occasion de vivre aux travers de ses propos, ses images et son ressenti. Autrement dit, son langage inconscient. Ainsi vous ouvrez chez vous votre capacité d’empathie. Une empathie qui vous servira toujours et dans toutes les interactions que vous aurez. Cette capacité peut vous aider à passer au-delà de la forme, pour vous en faire mieux comprendre le fond.

 

La peur d’être capable :

 

Au final, l’autre est là pour vous montrer, sans le savoir, ce dont vous êtes capable de faire preuve. Elle révèle votre capacité à faire au grand jour. Sa facilité à établir des relations avec les gens, sa facilité à exécuter une tâche rapidement, sa capacité à retenir des informations… Tout ceci n’est que le reflet de vous-même. Mais avant de débloquer ces capacités, il y a devant chacune une porte. Une porte sur laquelle il y a un grand monstre de dessiné dessus, ou un gardien qui rappelle que c’est fermé pour une bonne raison. Cette bonne raison remonte souvent à ce que vous avez vécu durant votre enfance.

Le plus souvent, c’est une blessure qui vous empêche d’aimer ce que vous êtes. Une croyance “limitante” pour le coup, qui fait que vous vous comportez comme vous le faites aujourd’hui. Ne connaissant pas cette croyance au niveau conscient, vous vous trouvez impuissant et votre ego prend la relève en vous proposant la solution de la jalousie, plus simple et personnelle. D’où l’intérêt de consulter ses facettes subconscientes régulièrement, afin de connaître leurs intentions positives.

La question est : Quel est le bénéfice à être jaloux de l’autre personne ?

 

Conclusion :

 

Que rajouter de plus… L’autre est fait comme vous : avec des envies, des désirs de pouvoir les accomplir, et la fierté d’avoir réussi à le faire. Chacun sa façon de le montrer après. Et quand je vois une personne étant plus dans la vantardise que dans la fierté, je sais qu’elle cherche à masquer à elle-même une piètre estime de soi, en cherchant l’approbation des autres. Elle-même a besoin des autres pour s’aimer. Comme quoi, nous avons tous un lien, qui fait que nous finissons par avoir besoin les uns les autres.

A vous de vous surveiller, de ne pas en vouloir à votre ego si il a réagit un peu trop vite, de distinguer les personnes qui veulent juste partager à celles qui veulent se vanter… Du temps que finalement, vous vous rappelez que vous êtes en capacité de faire ce que vous voulez (au niveau émotionnel), c’est l’essentiel.

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez faire un don ; Ce qui aidera au développement du blog et à élargir encore plus notre communauté !

FAIRE UN DON

.

Ou simplement partager cet article à vos ami(e)s, et aux personnes qui en auraient besoin.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :