Savoir ce qu’on veut et ce qu’on est grâce au “système de l’assemblée”.

Enfant intérieur

Proche (mais différent) du concept de l’enfant intérieur, le système de l’assemblée permet de mieux comprendre l’origine et la mise en place de vos doutes, incohérences et dilemmes personnels.

 

Savoir ce qu’on veut et ce qu’on est grâce au “système de l’assemblée”.

 

Avant de lire : Ce concept a été élaboré par moi-même à force d’avoir observé mon propre fonctionnement et les comportements qui en découlaient. Il est donc, par conséquent, subjectif : ce n’est pas une technique miracle et prouvée par l’intégralité de la communauté scientifique, juste un outil humain qui s’est construit après maintes introspections et qui est aide déjà une bonne partie de mon entourage. Je me dis qu’il pourra aider d’autres personnes alors !

 

Le système de l’assemblée c’est quoi ?

 

Vous avez sûrement souhaité quelque chose, sauf que vous ne l’aviez jamais eu.

Vous avez des attentes envers vous-même, sauf que vous attendez toujours.

Vous voulez représenter un état d’esprit ou un mode de vie, sauf que vous représentez parfois le contraire de ce que vous voulez représenter…

conflit intérieur

Avez-vous remarqué comment ces incohérences sont et ont toujours été présentes dans votre vie ?

Croyez-moi, c’est le cas pour 99,9% de la population, même les plus sages sont confrontés à ce genre d’erreur. Chose qu’une partie de moi refusait d’admettre. J’ai du alors revenir vers cette part de moi pour débloquer ce qui m’empêchait de me sentir libre.

Le système d’assemblée c’est ça : le fait de représenter les parts de soi telle une assemblée. Mais attention, il y a plusieurs partis (majoritaires et minoritaires) et le jeu sera d’en arbitrer le plus possible l’équilibre.

Note : La notion de “Partie” est l’une des plus majeures en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) puisqu’elle aide chaque individu à structurer sa pensée de manière ludique et parlante pour le cerveau. Ceci apporte bien plus de résultats que de se juger schizophrène sous prétexte qu’on soit divisé.

 

Que permet-il ?

 

Il permet de comprendre ce qui se joue en nous : Comprendre “Pourquoi nous voulons changer une situation (ou nous changer) mais que nous n’y arrivons pas ?” par exemple.

en accord avec soi

Il semble que nous soyons souvent en désaccord avec nous-mêmes : lorsque nous promettons de ne plus reproduire une “sale habitude” ou d’en finir avec ce que nous sommes dans de mauvaises passes… Nous accumulons les conflits intérieurs et nous nous fatiguons vite à l’idée de nous y pencher pour les résoudre… Il permet donc régler, et parfois même d’anticiper, ces conflits pour être en accord avec soi.

Pour mieux comprendre et expérimenter le concept, j’ai mis au point une formation pour résoudre vos conflits intérieurs >>> ici.

Ce qui va suivre n’est pas pour les “fatigués” qui terminent leurs phrases par “Je sais pas” et passent à autre chose. La suite s’adressent aux personnes qui ont décidé d’être responsables et de réfléchir un minimum à ce qu’il se passe en eux.

 

Comment l’utiliser ?

 

Pour mieux comprendre, vous devez savoir ces 3 choses :

-Chaque part de vous a son parti “politique”.

-Plus un parti a de places dans l’assemblée, plus il a de chances de faire passer les lois qu’il approuve lui, mais pas forcément les autres.

-Une loi peut être une décision ou un comportement que vous mettez en place et reproduisez dans votre vie.

-Un parti est constitué de plusieurs “petits vous” qui représentent un argument allant dans le sens du parti (souvenirs, conditionnements, croyances limitantes, traumatisme, etc.)

enfant intérieur système assemblée

On entre donc dans l’assemblée “nationale” de votre esprit.

Mais vous devrez reconnaître une chose avant :

Votre place centrale est due à votre statut d’arbitre et non de maître absolu.

Eh oui, car la plupart des personnes qui répètent les mêmes erreurs désirent quelque chose de manière consciente (arbitre = vous), mais ne l’ont pas forcément finalement (inconscient = assemblée). L’inconscient décide tout pour nous. Il exhausse les attentions et les émotions les plus profondes, même si c’est tout ce dont on ne veut pas au niveau conscient.

 

Un exemple que certains connaissent pour mieux comprendre :

-Vous voulez devenir un conférencier, auteur, chanteur ou acteur influent et reconnu dans ce milieu. Vous avez ce rêve depuis longtemps et vous savez quelles actions mettre en place pour le réaliser ! Cependant, ça fait 10 ans que vous essayez et vous n’êtes reconnu que par vos proches ou quelques personnes dans la même situation que vous.

Il semblerait qu’il y ait une part de vous (un parti de l’assemblée) qui ne soit pas d’accord avec ce rêve. Ayant la majorité, il fera passer la loi qui ne permettra pas à votre rêve de se développer. Vous voyez où je veux en venir ?

-Être “quelqu’un” c’est se faire remarquer, avoir des responsabilités et risquer de se confronter avec des gens en désaccords avec ce que vous faites. Cette liste peut suffire à des parts de vous pour avoir (inconsciemment) la majorité et vous empêcher de réaliser ce que vous voulez finalement (au niveau conscient).

réaliser un rêve

Pour utiliser au mieux votre système d’assemblée, vous ne devez pas vous contenter de vous laisser guider par le parti le plus majoritaire sans l’écouter. C’est ce que font la plupart des gens par facilité, soit parce qu’ils ne sont pas prêts pour changer leur situation, soit parce qu’ils ne souffrent pas assez de leur problème pour changer de tactique.

Cela peut être rageant de constater qu’une part de vous ne veut pas changer et a entraîné beaucoup d’autres à rejoindre son parti, au point d’être majoritaire !

Vous n’avez aucun pouvoir en tant qu’arbitre, parce que vous ferez passer la loi de l’assemblée, même en vous convaincant que ce n’est pas ce que vous voulez. Vous êtes au service de votre humain.

Si il y a un blocage, c’est à vous d’être prêt(e) à revoir votre stratégie, à reprendre votre place en tant qu’organisateur et responsable. Celui qui décide, c’est bien vous mais au niveau de votre assemblée.

Vous devrez vous intéresser aux intentions du parti majoritaire, ainsi qu’à celles des autres. Nous voyons comment dans la suite !

 

Les outils qui vous seront nécessaires :

écouter enfant intérieur

-De l’écoute

-De l’empathie

-De l’accueil / Acceptation

-De l’amour

J’ai mis en place une formation écrite et audio pour vous permettre de confronter 2 partis > Cliquez ici pour y avoir accès <

On y organise un débat entre les plus opposés ; celui qui veut consciemment votre bien et celui qui empêche votre désir de se réaliser, puis on finit par leur trouver un but commun. Ceci va donner naissance à une loi qui sera en accord avec ce que vous voulez produire dans la réalité pour se réaliser enfin ! Je le fais aussi directement auprès des personnes auxquelles j’interviens par des séances en ligne et en face à face.

régler ses conflits intérieurs
Cliquez sur l’image pour voir la formation (la page s’ouvrira dans un autre onglet).

Développer chaque point ici donnerait un article dix fois plus long (et je sais de quoi je parle). Je vais néanmoins vous développer l’essentiel du premier, qui est le plus important et répété dans ce blog.

 

L’écoute :

écoute enfant intérieur

On le confond souvent avec “entendre”, or c’est bien différent. Entendre n’implique pas de rentrer en profondeur, tandis qu’écouter prend du temps et s’imprègne de chaque propos afin d’y répondre de façon cohérente.

La psychanalyse avait déjà compris que l’écoute active était la base fondamentale pour être en mesure d’aider autrui. Elle est toujours utilisée dans la plupart des domaines psychologiques, sociaux et d’aide à la personne aujourd’hui plus d’un siècle après.

Si résoudre les conflits intérieurs grâce aux parts de soi vous semble trop complexe à mettre en application tout seul, l’écoute est quelque chose de simple, à travailler pour vous-même.

Écouter est un acte puissant pour l’autre. Lorsque quelqu’un se confie à vous, se plaint, pleure, etc… vous êtes présent à ce qu’il est au moment-même. L’autre le sent même si il ne le dit pas. En écoutant, vous leur permettez de vivre l’état émotionnel qui se présente pour passer à un autre.

Imaginez faire la même chose pour vous !

 

Conclusion

 

Le système de l’assemblée n’est pas le seul qui puisse permettre d’être vous-même, mais c’est celui qui a été le plus complet pour moi. Il m’a permis de me réorganiser intérieurement et de me rééquilibrer. S’il a marché avec moi, pourquoi pas avec vous ?

Je veux maintenant que vous appliquiez au moins l’écoute dans un premier temps. Lorsque vous voulez quelque chose mais que vous avez tellement de mal à le mettre en application, écouter la part de vous qui vous retient… Parce que dans tout changement, même les meilleurs, il y a un risque 😉

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :